top of page

Étude des couleurs


Si vous débutez en peinture et souhaitez créer des peintures réalistes, vous avez probablement constaté à quel point il peut être difficile d'obtenir les couleurs exactement telles que vous les voyez. Comme moi, vous avez probablement mélangé des couleurs qui devraient vous donner le résultat souhaité pour finir par créer de la « boue ». C'est là que l'étude des couleurs ou "Color Theory" en anglais peut vous aider. Voici ce que j'ai appris et ce que vous devez savoir sur la théorie des couleurs pour élever votre art au niveau supérieur.

Préparer votre palette


Planifier votre palette de couleurs à l'avance est un excellent moyen de vous assurer d'obtenir les résultats que vous recherchez.


Option 1:

Vous travaillez avec une image de référence. Essayez de décomposer chaque ton de l’image en plusieurs couleurs de base.


Option 2:

Nous allons nous concentrer ici principalement sur cette option, c'est-à-dire si vous ne travaillez pas avec une image de référence, mais depuis votre imagination. Dans ce cas, votre palette de couleurs dépend principalement de l’ambiance que vous souhaitez créer avec l’image. Certaines couleurs s’agencent très bien ensemble, mais au-delà de l’esthétique, les couleurs véhiculent naturellement une ambiance. Les couleurs vives et vives ont tendance à transmettre la joie, les couleurs ternes et sombres la mélancolie, certains tons sont apaisants, d'autres stimulent, vous devez donc en tenir compte et choisir la combinaison de couleurs qui correspond à l'ambiance que vous avez en tête pour ce tableau particulier.



Teintes (les couleurs telles que nous les connaissons)


Lorsque vous commencez, il peut être utile d’utiliser un cercle chromatique comme celui ci-dessous. Le cercle chromatique contient à la fois les couleurs primaires (le rouge, bleu et jaune) et 3 ou 4 couleurs secondaires.

Bleu, vert et violet, les couleurs affichées ici sur le côté gauche de la roue sont considérées comme froides, tandis que le jaune, le rouge et l'orange, celles sur le côté droit de la roue, sont généralement considérées comme des couleurs chaudes.

cercle chromatique
Cercle chromatique

Cependant, rappelez-vous que la chaleur d’une teinte dépend de la couleur à laquelle elle est comparée.

Par exemple, un « Vert Or » peut être perçu soit comme un jaune froid, soit comme un vert chaud !


Couleurs complémentaires : 2 couleurs opposées sur la roue sont dites « complémentaires », elles créent ensemble un contraste fort, parfait pour attirer l'attention sur un sujet par exemple. Faites attention à ne pas les utiliser uniformément. L’une doit être dominante et l’autre en plus petite quantité.

Un exemple de couleurs complémentaires serait le jaune et le violet ou mauve utilisés côte à côte, comme dans l’illustration ci-dessous.





Couleurs analogues : Si vous choisissez de combiner 2 ou 3 couleurs proches les unes des autres sur la roue, dites couleurs « analogues », vous obtiendrez un effet plus doux, plus agréable à l'œil.

Par exemple, vous pouvez choisir de n'utiliser que du bleu foncé, du bleu ciel et un vert froid dans votre peinture.

Un autre exemple ci-dessous montre comment vous pouvez utiliser presque exclusivement des nuances de violet et de rose, les seules exceptions étant la trompette et l'étoile.





Couleurs triadiques : Enfin, une autre combinaison typique intéressante est la triadique, elle consiste à choisir pour votre image 3 couleurs principales équidistantes sur la roue. La triadique donne un effet stimulant et ludique. C’est la combinaison la plus délicate à réaliser.

Si vous êtes débutant, je vous recommande de commencer par une palette réduite consistant en une combinaison de 2 couleurs analogues principales et de leurs déclinaisons (valeurs et chroma que nous allons voir ci-dessous). Cela minimisera le risque de se tromper.


Valeurs (Clair et sombre)

Le poète allemand Jonathan Wolfgang von Goethe conceptualise au début du 19e siècle une premiere théorie des couleurs basé sur la lumière et l’ombre qui s’appuie sur l’expérience de la couleur par l’œil, donnant une grande importance aux valeurs. Sans valeurs, votre peinture paraîtrait plate. Ainsi, après avoir choisi la bonne combinaison de couleurs, la prochaine étape consiste à décider d’où viendra la lumière et de quelle intensité vous souhaitez qu’elle soit. Cela vous aidera à placer vos rehauts et vos ombres en conséquence. Un contraste lumineux très fort créera un effet plus dramatique, tandis qu’un contraste léger créera une atmosphère plus apaisante.

Une astuce que j'utilise lorsque je ne suis pas sure de la qualité de mes contrastes est de photographier mon tableau avec mon téléphone puis de le passer en noir et blanc. Si le contraste est suffisamment fort, la version noir et blanc du tableau devrait être aussi agréable que la version couleur.

Toutefois, je conseille d'évitez le blanc pur et le noir pur dans votre peinture ! N'oubliez pas que ce que nous appelons « Blancs » ne sont que des couleurs de très haute valeur et que ce que nous appelons « Noir » ne sont que des couleurs de très faible valeur.

Ci-dessous, un tableau où j'ai utilisé des contrastes très forts avec une lumière venant du côté droit du tableau.




Chroma (intensité)


Chroma définit l'intensité ou la vivacité d'une couleur. Mélanger les couleurs de peinture a tendance à les neutraliser, c’est-à-dire à les rendre moins intenses. C'est pourquoi vous devriez essayer d'éviter de mélanger. Alors que faire? Il vous reste 2 options : soit vous achetez davantage de tubes de peinture différents pour chaque teinte dont vous avez besoin, soit vous pouvez décomposer les tons en de nombreuses couleurs différentes que vous peignez par touches les unes à côté des autres sans les mélanger.


Astuces supplémentaires


Texture

En complément du choix judicieux des couleurs, un effet texturé peut rendre votre tableau plus intéressant. Si comme moi vous préferrez l'acrylique mais n'aimait pas son manque de texture, on peut trouver dans les boutiques spécialisées des adjuvants appelés "Medium" pour gagner en épaisseur, en transparence ou en brillance. S'il vous faut encore plus d’épaisseur et de relief, mélanger un peu de colle PVA a votre peinture peut être une solution.

Pour l'application, il existe plusieurs outils permettant aussi d'obtenir diverses textures : Le couteaux à peinture et certains pinceaux peuvent vous y aider. Mais n'ayez pas peur d'être créatif et d'utiliser également des objets du quotidien ! J'ai vu des artistes utiliser des blaireaux de barbier, des éponges et même du papier bulle pour créer des textures intéressantes dans leurs arrière-plans. Alors amusez-vous et expérimentez !

Vous pouvez utiliser des pointillés façon impressionnisme, des hachures ou des hachures croisées comme indiqué ci-dessous.



Utiliser des stylos acryliques

De part mon expérience, l'utilisation d'un stylo acrylique gel blanc ou noir pour dessiner de minuscules détails ou ornements sur une zone colorée ou améliorer certains détails fonctionne très bien. Gardez-le pour la toute fin, seulement après avoir effectué toutes les superpositions et tous les dégradés à votre guise.

J'ai utilisé un stylo acrylique noir pour peindre les moustaches de mon renard ci-dessous




J'espère que cela a été utile. N'hésitez pas à partager cet article et commentez avec vos propres astuces !


Toutes les peintures de ce poste sont disponibles sous forme d’impression dans ma boutique ici : https://www.aurelie-s-art.com/fr/category/all-products







Comentarios


bottom of page